Il y a une semaine, le sénat a voté la loi de l’école de la confiance portée par notre ministre de l’éducation nationale. Cette loi obligera nos têtards en culottes courtes à l‘instruction qu’elle soit en famille ou dans un établissement scolaire. Emmanuel Macron l’a dit et il l’a fait. A partir de la rentrée de septembre, vos petits bouts, prêts ou non, devront ouvrir un cahier et réciter l’alphabet.

Instruction obligatoire à 3 ans : qu’est-ce que ça change ?

Bonne question ma grenouille ! Techniquement, je dirais pas grand chose. Quand on sait que la grande majorité des enfants de 3 ans est scolarisée en maternelle, la loi votée mercredi dernier, ne va pas révolutionner l’éducation de nos enfants.

Une minute, les filles, on me crie dans l’oreillette.

Tu as eu raison de m’interrompre ! Car il existe une minorité d’enfants pour qui cela va tout changer. Nous parlons de ces petits bouts de chou qui ne veulent pas aller à l’école, de ceux qui ne sont pas physiquement prêt ou ceux dont les parents ont fait le choix de les laisser profiter de l’enfance encore un peu. Jardin d’enfants, crèches , assistantes maternelles ou encore les jupons de maman (ou de papa), ces enfants pouvaient continuer à dormir, jouer, explorer et sans que personne ne viennent les déranger pour aller se ranger, en rang, deux par deux et surtout … en silence !

Instruction obligatoire à 3 ans : le choix encore possible !

Ne l’oublions pas, nous avons encore le choix dans notre beau pays. Certains choisiront l’école de la République, d’autres un établissement privé. Sachez que vous avez également la possibilité de garder vos bambins en choisissant de les instruire en famille. Pour cela, une lettre à la mairie et à l’inspecteur de l’académie dont vous dépendez et vous pourrez aller au rythme de votre enfant. Si vous ne pouvez pas vous permettre de stopper votre activité, il existe des écoles alternatives de type Montessori, Steiner ou encore Freinet.

Notre gouvernement est attendu au carrefour. La confiance est rompue depuis de nombreuses années entre l’école de la République et les parents d’écoliers. Entre harcèlement scolaire, professeurs dépassés par des classes surchargées et les enfants porteurs de handicap mis de côté faute de formation des enseignants, nous sommes curieux de voir le résultat de ce choix surprenant. En effet, nous ne comprenons pas tellement d’où leur vient cette idée de scolarisation à peine sorti du nénuphar … Quand on sait que les meilleurs résultats scolaires proviennent de pays ayant fait le choix d’une instruction obligatoire tardive ! Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :