Adolescence : comment ne pas se mettre à dos son ado ?

Hier, tu t’extasiais de son premier mot, de ses premiers pas. Aujourd’hui, tu as le sentiment de vivre avec une personne que tu ne connais pas. La raison de ce revirement : l’adolescence !

L’adolescence : que se passe-t-il pour ton enfant ?

Le doudou et l’enfance sont les seules choses qui sont rangées dans la chambre de ton ado. Tant de bouleversements pour lui ces derniers temps. Tu as vu la banderole << le changement c’est maintenant >> sur son front le jour de ses 11 ans, peut-être même avant cela. Tu as envoyé un mail à François Hollande pour ne pas le remercier de sa trouvaille, qui semble parler à ton enfant et tu as essayé de comprendre … sans succès.

Laisse-moi éclairer ta lanterne, ma grenouille ! L’adolescence est une période difficile pour ton petit. Période de changement, de choix, elle peut être extrêmement délicate à assumer. Tout d’abord, il y a ces changements physiques. Les poils apparaissent, les organes sexuels se développent et ton adolescent peut avoir du mal à savoir qui il est et ce qu’il va devenir dans ce corps qu’il ne reconnaît pas. Sur le plan psychique, tout se bouscule. Les émotions dominent, les hormones s’affolent. Ton adolescent ne trouve pas sa place. Sorti de l’enfance mais pas encore entré dans l’âge adulte, il est comme on peut le dire vulgairement « le cul ses petites fesses entre deux chaises ». Afin de se faire une place en ce bas monde, ton adolescent va se jeter dans des situations qui peuvent être potentiellement indélicates. Expériences excitantes, interdites, amitiés fusionnelles, amour passion, il cherche le frisson et tu ne fais plus partie de sa liste de personne de confiance, toi qui cherche à lui barrer le chemin. Comment faire pour ne pas casser le lien ? Suis-moi, nous allons nous installer dans le sofa.

Adolescence : comment l’aider à garder le fil avec toi ?

« Tu n’as jamais été jeune ! Tu ne peux pas me comprendre ! »

Ouille ! Cette phrase a été lancée entre deux cris, entre trois larmes et entre quatre ou cinq reproches. Elle tourne dans ta tête pendant qu’il boude en écoutant System of A Down dans sa chambre fermée à clé.

Plutôt que de jurer à qui veut l’entendre que tu n’attends que son absence pour respirer, ne fuis pas devant la souffrance de ton enfant. Ouvre la porte, propose lui de partager une boîte de chocolat et surtout : écoute ! Même si ses problèmes ne te semblent pas si difficiles à résoudre, entends ce que ton enfant te confie. Ne juge pas, ne conseille pas, sois simplement présent. Tout comme tu tenais sa main pour qu’il ne tombe pas lors de ses premiers pas, tu vas tenir son cœur sur le chemin de sa vie qui commence pour ne pas qu’il se brise.

Cesse de donner des ordres et opte pour le conseil. Laisse- lui des choix que tu penses acceptables. N’oublie pas qu’il est guidé par ses émotions ! Le braquer est la pire des choses à faire. Sois clair sur ce qui est indispensable à son bien-être et qui te conviens, notamment au niveau de ses responsabilités et de l’aide qu’il doit apporter à la maison. Pour le reste, fais-lui confiance et lâche prise. L’adolescence ne dure pas pour toujours et un jour viendra où vous rirez ensemble de cette période délicate.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :